23/05/2007

En marge.

Tellement différentes

Si loin de leurs préoccupations

Opposée à leurs réclamations

Excédée par leurs mesquineries

Je poursuis mon idéal

Entre rêves et ambitions

Entre réussite et revers parfois

Mais toujours avec cœur

Et avec un enthousiasme intact

Tandis qu’elles

Enlisées dans leurs habitudes

Elles ont depuis longtemps

Oublié la naïveté de la jeunesse

 

Comment nous comprendre ?

21:22 Écrit par Kathelyne | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour toi Je viens te souhaiter une belle et bonne journée. Dernière de la semaine pour moi car demain c'est grève à la poste. C'est dommage que l'on ne sache pas toujours parder l'âme de notre jeunesses. Bizz

Écrit par : jicé | 24/05/2007

Naïveté ? Comment peut-on se comprendre... On n'est pas toujours dans le même état... Il y a un état où l'on peut être réceptif au sentiment, à la beauté, au vrai, à la magie de la vie, juste dans le fait d'être réellement "présent", à presque avoir les larmes de joie aux yeux, et un autre où l'on est soit "blasé", soit "désabusé", distant, regardant tout ceci comme quelque chose de naïf, fermé à l'art, fermé à ce qui ouvre l'esprit, ou alors juste dans les "ouvertures" intellectuelles, si l'on peut encore parler d'ouverture... Deux mondes si différents, et pourtant si complémentaires...
J'aime l'aphorisme de Khlalil Gibran à ce sujet... "ILS S'AVANCAIENT DANS LA RUE EN CRIANT, SAGESSE, SAGESSE A VENDRE !... PAUVRES PHILOSOPHES, ILS DOIVENT VENDRE LEUR TETE POUR NOURRIR LEUR COEUR"
N'abandonne pas tes rêves, même si parfois les gens peuvent les décevoir...
J'ai aimé ta poésie, elle me "parle" beaucoup.
Bisous poétiques
Jef

Écrit par : quarkenciel | 26/05/2007

C'est un drame - fréquent- que d'oublier sa jeunesse !
J'aime bien l'histoire de Sophie. Je reviendrai pour fouiller dans les tiroirs de ce blog.

Écrit par : mariwi | 27/05/2007

La compréhension ne se fera que de manière ponctuelle, des moments où tu passeras sur leur longueur d'ondes. Ne change pas pour elles, reste telle que tu es.
A bientôt, bisous

Écrit par : Kardream | 27/05/2007

J'ai toujours gardé une certaine naiveté... et j'en suis bien heureuse mais je sais aussi avoir les pieds sur terre quand c'est vraiment necessaire, ceci dit il est vrai que ce n'est pas toujours compris et pourtant...!
Gros bisous

Écrit par : baby | 27/05/2007

Coucou.... désolée de ne pas passer souvent ici c'est derniers temps, mais si les journées pouvaient être plus longues cela m'arrangerait bien parfois.LOL
Joli ce texte, la photo au dessus à gauche aussi d'ailleurs.
Bonne après-midi.
Bisous

Écrit par : Soledad | 28/05/2007

Les commentaires sont fermés.