11/03/2007

Un lundi matin ...

Le début d’une nouvelle semaine de travail.  Un lundi matin tel qu’on voudrait ne plus jamais en vivre : triste, froid et gris.

Une pluie fine mais insistante tombe depuis l’aurore lorsque je parcours à pied les quelques centaines de mètres qui séparent le parking du bureau.

Voilà déjà de quoi me mettre de très mauvaise humeur : cette pluie va encore faire boucler mes cheveux et tous les efforts déployés lors de mon brushing d’hier resteront vains.

Décidément, je hais les lundis matins, et encore plus les lundis matins pluvieux.

Une fois sur place, après un dernier petit coup d’œil jeté au miroir, je rejoints mon poste de travail.

C’est à ce moment que mon supérieur se dirige vers moi pour me signaler que ma collègue Marie qui occupe l’accueil vient de téléphoner pour dire qu’elle était malade.

C’est donc à moi d’assurer son remplacement.

« Y a des jours comme ça », me dis-je de forte méchante humeur en regagnant donc le bureau de l’accueil.

Me voilà condamnée à sourire toute la journée à des gens qui ne comprendront probablement pas la moitié de ce que je leur raconte, à des petites vieilles complètement sourdes ou bien encore à de quelconques rustres individus venant m’enguirlander parce que leur dossier n’avance pas assez vite.

Vers 11 heures 45, alors que, sans vraiment m’en rendre compte, la matinée avait passé à la vitesse de l’éclair, la porte du bureau fut poussée par un jeune homme brun, à l’allure sportive et aux yeux d’un bleu profond.

Son bonjour s’accompagna d’un sourire dont la blancheur n’avait d’égal que la grisaille extérieure.

Après lui avoir fourni les renseignements qu’il sollicitait, j’appris qu’il souhaitait obtenir un rendez-vous pour mettre en route une procédure de divorce par consentement mutuel.

Sa voix était agréable, chaude et profonde.

Muni de ces informations, il quitta donc mon guichet, un nouveau sourire au coin des lèvres.

Tout à coup rêveuse, je ne pus m’empêcher de penser qu’il fut un véritable rayon de soleil dans ma matinée.

Et, plus terre à terre, je me rendis compte que j’avais consciencieusement noté son numéro de téléphone dans l’agenda professionnel.

Un numéro qui, qui sait, pourrait peut être me servir à des fins toutes personnelles …

 

17:24 Écrit par Kathelyne | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

J'ai oublié de te dire.. Que je t'ai donné un faux numéro ce jour là, j't'avais pas reconnue.... Mdrrrr
Bonne fin de soirée miss

Écrit par : marc | 11/03/2007

BONJOUR ah oui kathelyne...nouvelle semaine de travail...
c est la vie...hi hi hi

je te souhaite une merveilleuse journée

http://coeurdenfant.skynetblogs.be

COEURDENFANT

Écrit par : COEURDENFANT | 12/03/2007

Aujourd'hui c'est un lundi... au soleil mais je confirme qu'un grand brun aux yeux d'un bleu profond parvient à apporter plus de soleil encore!
Je te fais un gros bisous et te souhaite une très agréable journée

Écrit par : baby | 12/03/2007

je découvre ton univers par hasard je reviendrai m'y attarder

Écrit par : bdu | 13/03/2007

Et oui, les numéros professionnels qu'on utilise à des fins perso, je connais ;-)))! Bravo pour ton texte, j'aime bien. Gros bisous

Écrit par : Syolann | 13/03/2007

Un ptit coucou Juste pour voir comment tu vas.. bisou amical

Écrit par : marc | 13/03/2007

Bonjour Kathelyne Tu es une vraie finaude.
Bisous dukien.

Écrit par : DUKE | 13/03/2007

Je hais le lundi matin ! Et tous les jours de la semaine mais depuis quelques mois tous les jours se ressemblent ils n'ont plus ni l'odeur ni l'amertume des contraintes de l'heure et des sourires...mais un jour reviendra ou je serais moi aussi obligée de sourire et de m'exténuer à expliquer....le plus tard sera le mieux !

Écrit par : Muse | 13/03/2007

Bonjour, Comme quoi un sourire rend la journée bien plus agréable...
Bonne soirée.
Bisous

Écrit par : SOLEDAD | 13/03/2007

Ben et alors ?? Tu postes et puis tu roupilles une semaine ou quoi ?? Mdrrr
Bizz

Écrit par : marc | 14/03/2007

coucou toi un petit coucou passe une bonne journée bisous

Écrit par : stephanie | 15/03/2007

Les commentaires sont fermés.