16/04/2006

Plaisir retrouvé.

C’était différent de tout ce à quoi elle s’attendait. Elle était prisonnière des bras de Claude ; prise au piège de sa bouche brûlante. Elle avait cru qu’elle serait révoltée ou terrifiée si un homme la serrait de nouveau contre lui. Mais ce qu’elle ressentait n’avait rien à voir avec le dégoût ou la peu ; c’était une émotion si vive et si forte que la tête lui tournait : un courant de plaisir la transperça comme un fer de lance et elle en éprouva du désir.

Elle ne voulait toutefois pas s’y abandonner. Elle ne voulait plus jamais perdre le contrôle d’elle même au profit de quelqu’un d’autre. Mais, avant qu’elle se fut débattue, Claude s’écarta.

Il ne dit rien. Il la regardait simplement. Les yeux écarquillés, le souffle court, elle se tenait immobile devant lui. Oui, elle était prise au piège, pensa-t-elle. Mais le plus important, le plus inattendu, c’était de vivre, d’éprouver ces sensations dont elle avait depuis longtemps fait le deuil.

Il lui murmura à l’oreille qu’il ne voulait pas qu’elle ait peur de lui.

Alors, elle compris que ce serait son choix à elle.

Si elle était prisonnière, ce serait uniquement de ses propres désirs, de ses propres rêves.

Et, là, elle sut qu’elle n’avait plus peur.

Les mains de Claude remontèrent jusqu’à son visage et, de nouveau, il posa ses lèvres sur les siennes. Cette fois, le baiser était tendre et doux.

Elle se détendit, alors que son pouls s’accélérait.

Oui, c’était son choix. Un choix qu’elle avait mis trop longtemps à faire.

Claude sentit la transformation s’opérer lentement, tandis que le corps de la jeune femme fondait contre le sien.

Lorsqu’elle glissa les bras autour de son cou, cherchant sa bouche, il la souleva contre lui et la porta vers sa chambre.

Il la posa délicatement sur le lit et, à cet instant précis, elle sut que tout irait bien, qu’il ne lui ferait jamais de mal.

19:56 Écrit par Kathelyne | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

Oups... se laisser aller à soi-même et à l'autre... c'est sans doute ce qu'il y a de plus doux...
Belle soirée Kathelyne et bonnes fête de Pâques!

Écrit par : pierre de lune | 16/04/2006

Bonsoir, Kathelyne... MERCI pour ta visite et ton p'tit commentaire... j'espère que, de ton côté, tu as passé une excellente fête de Pâques.
Bizzz

Écrit par : Béa | 16/04/2006

bonnes fetes de paques a toi aussi merci d'avoir pensé a moi ! je suis tres touchée ! joyeuses paques a toi aussi ! et surtout reste tres sage si tu veux que les choches reviennent te porter des oeufs l'année prochaine !!! lol

merci ! du fond du coeur merci
tendrement, fanidole

Écrit par : fanidole | 17/04/2006

Bonjour Kathelyne... Ce matin il fait triste mais….que la douceur de l'amitié te donne des rires et des plaisirs tout au long de cette journée....!
Merci de ta visite et de ton petit mot
Gros bisous et je te souhaite une merveilleuse journée

Écrit par : Chadou | 17/04/2006

Quelle belle narration. Je ne me lasse pas de lire tes écrits... J'espère qu'un jour tu pourras te faire éditer. Je te souhaite une bonne semaine malgré ce temps maussade qui s'éternise. Bises

Écrit par : jicé | 17/04/2006

Bonjour Plaisir de te lire,...
Partage d'émotions,...
La force des mots,...

Bonne fêtes de Paques,...

Pascal

Écrit par : Pascal | 17/04/2006

j'aime toujours venir te lire. kiss

Écrit par : mik | 17/04/2006

Effectivement, il y a ... ... Bien pire comme piège ou comme prison...
Salutations amicales

Écrit par : marc | 18/04/2006

Bonsoir Kathelyne J'espère que tu as passé un bon week end..aujourd'hui je fais le tour de mes blogs préférés et je pense que je vais m'arrêter chez..et reprendre un bon livre comme au temps avant l'ordi..ca fait du bien de temps en temps
Au fait j'adore lire tes textes je suis à chaque fois curieuse de savoir ce que tu vas écrire
Bonne semaine et bisous

Écrit par : martine | 18/04/2006

a deux c'est toujours merveilleux, comme ton blog d'ailleurs.
A bientôt

Écrit par : Vincent | 20/04/2006

Les commentaires sont fermés.